1

Guide « Ceux qu’on appelle les Roms, luttons contre les idées reçues »

Dans ce livret, on a souhaité aller à l’encontre de nombre d’idées reçues négatives sur les Roms. L’objectif est de susciter l’envie de poursuivre la réflexion et dans ce but des sources documentaires variées sont proposés. Vous pourriez ainsi vous informer davantage sur la réalité de ces personnes et aller à leur rencontre.

L’essentiel est de changer le regard porté sur des personnes qui ne demandent qu’à vivre mieux, que ce soit en France ou dans un autre pays d’Europe. Chaque personne/famille rom immigrée en France a son propre projet de vie, que celui-ci passe par l’installation en France ou par le retour au pays, comme l’ont fait déjà bien d’autres générations d’immigrés.

Auteur : Collectif National Droits de l’homme Romeurope, publié sur le site du CCFD-Terre solidaire 




Capsules sonores « Capsules de rétention » –

Catherine, Enrico, Adrien, Aurélie. Pendant plusieurs mois, ces quatre bénévoles de la Cimade ont rendu régulièrement visite à Ali, Sami, Farouk et M. Hédou, migrants retenus au Centre de rétention de Rennes pour le seul fait d’être en situation irrégulière sur le sol français.

Dans des courts-métrages sonores issus de ces échanges, les bénévoles relatent leurs impressions et leurs émotions avec des textes personnels et sans concession vis-à-vis d’un système qui enferme les personnes parmi les plus vulnérables dans notre société.

En apportant leur témoignage, les bénévoles de La Cimade se veulent être les porte-voix des migrants privés de liberté et vivant dans l’angoisse d’être expulsés à tout moment vers leur pays d’origine. Ces courts-métrages rappellent aussi les parcours dramatiques des personnes sans-papiers et les traumatismes psychologiques graves qu’implique ce type d’enfermement. 

Auteur: La Cimade




Jeu « La roulette migratoire » –

Objectifs de l’animation

Faire réfléchir les participant-e-s  autour des problématiques liées aux migrations et des difficultés auxquelles font face les migrant-es. Favoriser l’interaction entre les participant-e-s. Créant une ambiance ludique dans laquelle chacun se sent libre de participer. Il y a actuellement environ 200 millions de migrant-e-s et de réfugiés dans le monde. Beaucoup de personnes quittent leur pays pour des raisons politiques, économiques, sociales ou environnementales. Leurs conditions de voyages sont souvent difficiles, coûteuses et dangereuses. Les migrant-e-s se heurtent souvent à des frontières closes. Les rares personnes qui atteignent leur destination sont fréquemment victimes de discrimination dans le pays d’accueil. C’est pourquoi il est important de traiter de ces sujets avec les jeunes joueurs.

« La Roulette migratoire » est un jeu où tout le monde ne gagne pas, mais dans lequel il est fréquent de ressentir de la frustration et d’être déçu d’avoir perdu, même après avoir travaillé dur et avec détermination.

Auteur:  Etudiants et Développement

Plaquette disponible ici