1

Retour sur les rencontres du RED 2021

Les rencontres 2021 du RED étaient prévues initialement à Dunkerque.

Ces rencontres se sont finalement, en raison des contraintes sanitaires, déroulées 100% à distance du 25 mai au 27 mai 2021 sous la forme de 3 webinaires très instructifs avec des intervenants passionnants.

Nous avons pu ainsi découvrir de nombreux projets, activités, réseaux associatifs, initiatives territoriales, outils non formels (notamment utilisables à distance) pour nous inspirer et nous aider à mener des projets d’éducation pour une consommation responsable dans nos établissements de formation.

Un grand merci à tous les participants et aux intervenants et structures invités (lien ci-dessous)

Pour aller plus loin et revivre ces journées :

Ressources et supports de présentation

Sélection de ressources de la boîte à Outils du site du RED sur le thème de l’éducation à une consommation responsable (Energizer, jeux, activités, ressources, expos campagnes, actions…) : https://red.educagri.fr/consommation-responsable/

Padlet de la formation avec de nombreux liens et supports de présentation :

Fait avec Padlet

Carte des participants

https://padlet.com/vincentrousval/54mwbz0dwxampdm5

Programme et intervenants invités :

Mardi 25 mai – Présentation et Tests de nouveaux outils

#Alimentation #Commerce Équitable

13h30 – 14h30 : Projet et ressources de EducLocal Food, Outils, ressources disponibles en plusieurs langues (projet ERASMUS+) et méthodes pour Enseigner les systèmes alimentaires locaux et durables par le CEZ de Rambouillet, par Sarah Cohen

14h30 – 17h00  : Présentation et Tests de nouveaux outils pédagogiques sur le Commerce Équitable avec la fédération Artisans du Monde par Erika Girault

 Mercredi 26 mai – Acteurs locaux et dispositifs pour développer une consommation responsable ?

#Textile #Énergie #Climat #Commerce Équitable

13h30 – 14h30 : La campagne nationale de « l’Ethique sur l’étiquette » avec Bernadette Peignat du collectif de Lille (Impacts sociaux et environnementaux de l’industrie textile, Mode éthique…) et Nayla Ajaltouni, coordinatrice nationale.

Vous pouvez consulter la carte des collectifs locaux et trouver des outils et ressources documentaires

14h30 – 15h20 : Présentation des outils et du dispositif « Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices du Commerce Équitable » de la fédération Artisans du monde, par Lisa Serero

Présentation du label « Ecoles du commerce équitable »

Quelques outils pédagogiques

Et le tout nouveau jeu « panique à la TransiSchool »que vous pouvez trouver ici

15h30 – 17h : Présentation des outils permettant d’aborder les impacts sur les ressources énergétiques et le climat de nos choix de consommation avec »Les jeunes ambassadeurs du climat » par Esther Loiseleur Présidente de l’association, Nicolas Steinik et Louise arrive

Vous pouvez trouver le power point de leur présentation ici

 

Jeudi 27 mai –  La fresque de l’alimentation

#Alimentation #Agriculture #Climat

13h30 – 17h Animation de l’animation de la Fresque de l’alimentation (par Céline Monthéard, l’auteur de l’outil) – déclinaison de la fresque du climat sur les causes et conséquences de nos systèmes alimentaires et agricoles. Limité à 16 personnes – Éventualité de réaliser pour un autre groupe la fresque du climat en ligne.

RDV fin mai – début juin 2022 à Dunkerque pour les futures rencontres du RED PNF




Bilan et ressources – formation Alimenterre – Alimentation ultra transformée – Jury Prix Alimenterre

 

La formation nationale ALIMENTERRE 2019 a eu lieu les 3, 4, 5 avril  à Parent en Auvergne. Elle était co-organisée par le CFSI, le réseau d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (RED) de l’enseignement agricole, Supagro Florac et Anis étoilé, coordinateur ALIMENTERRE  en Auvergne.  Cette formation s’intègre dans le cadre du plan national de formation des professeurs de l’enseignement agricole.

Devant les sommets enneigés du Puy de Dôme et le village perché de Montpeyroux, une trentaine de représentants de l’enseignement agricole et de coordinations territoriales ALIMENTERRE de France et du Bénin se sont retrouvés autour d’un programme riche en contenus. La formation poursuivait plusieurs objectifs : apport de connaissances sur les enjeux agricoles et alimentaires, découvertes d’outils pédagogiques, échanges sur les initiatives territoriales contribuant au droit à l’alimentation.

Anthony Fardet, chercheur à l’INRA et à l’université d’Auvergne, a réalisé une conférence sur le thème « aliments ultra-transformés, santé et autres impacts des systèmes alimentaires industrialisés ». Pour M. Fardet, l’approche réductionniste qui consiste à séparer l’aliment en une somme de nutriments, a contribué au développement d’aliments ultra-transformés, qui menacent les cultures/traditions, la vie sociale et l’environnement, altérant indirectement santé et bien-être. Il préconise une approche holistique, qui met l’accent sur la matrice de l’aliment. Les trois règles d’or pour une alimentation plus éthique, saine et durable sont pour lui les trois V: Végétal, Vrai, Varié.

Isabelle Duquesne, responsable programme au CFSI, a présenté la publication « Les batailles du consommer local en Afrique de l’ouest ». Le changement d’échelle du consommer local en Afrique de l’Ouest est primordial pour faire avancer le droit à l’alimentation. Les participants ont ensuite réfléchi à la manière de diffuser les connaissances présentées dans cette publication, auprès des citoyens et des (futurs) professionnels en France.

Le témoignage d’acteurs auvergnats impliqués en faveur de la transition alimentaire a permis de réfléchir sur la manière de prendre en compte les enjeux internationaux dans les initiatives contribuant au consommer local en France. Moïra-E Ango a présenté le projet  alimentaire territorial (PAT) du Grand Clermont et du Parc Naturel Régional Livradois-Forez. Céline Porcheron a expliqué la démarche d’Anis Etoilé en Auvergne pour faire réfléchir les citoyens au modèle de société en partant de la question des systèmes alimentaires. Joël Magne, secrétaire général Afdi Auvergne, a évoqué la convergence des enjeux agricoles et alimentaires au nord et au sud.

Une réflexion collective a permis de répondre à la question : comment piloter le réseau ALIMENTERRE afin de renforcer l’implication de l’enseignement agricole et prendre place dans les initiatives alimentaires territoriales ? Les professeurs de l’enseignement agricole et les salariés d’associations ont défini des pistes d’actions auprès notamment des directions régionales de l’agriculture, des référents coopération internationale dans les établissements, des centres de formation des enseignants, et des réseaux thématiques et géographiques. Ils ont également identifié des pistes d’actions auprès des acteurs de la transition alimentaire et le besoin de développer un guide méthodologique pour prendre place dans les initiatives territoriales.

Les participants ont partagé des idées d’animations pédagogiques autour des 8 films de la sélection du festival ALIMENTERRE 2019 (sélection non officielle, droits en cours de négociation). Les films porteront sur les thématiques suivantes : le rôle des femmes dans l’agriculture au Burundi et en RDC ; l’approvisionnement de cantines scolaires à Dakar ; le travail des enfants dans les plantations de Cacao en Côte d’Ivoire ; la mobilisation citoyenne, en particulier des jeunes et des artistes en faveur de la souveraineté alimentaire au Burkina Faso ; la filière de la quinoa en Amérique latine et en France ; les enjeux de la pêche artisanale en Casamance, Sénégal ; les initiatives qui contribuent à un élevage et une pêche plus durable  dans le monde ; l’impact des politiques agricoles et commerciales sur les paysans dans le monde.

Plusieurs jeux et animations pédagogiques ont été présentés : un jeu de plateau sur l’Objectif de développement durable n°2 (Faim), présenté par le Radsi qui coordonne ALIMENTERRE en Nouvelle-Aquitaine ; un Q-Sort sur les enjeux agricoles et alimentaires, présenté par le RED ; la lecture des étiquettes pour inciter les citoyens à prendre conscience de l’impact de leur alimentation, proposée par Anis Etoilé ; l’ouvrage pédagogique « consommer responsable ? L’alimentation »  développé par la Fédération Artisans du Monde (FADM) avec le réseau Canopé, et des outils d’animation sur les filières quinoa et cacao développés par FADM en lien avec les films de cette année.

L’étude des initiatives jeunesse dans le cadre du Prix ALIMENTERRE, organisé avec l’enseignement agricole a permis de retenir 10 initiatives pour les soumettre au jury du Prix ALIMENTERRE.  29 initiatives avaient été présentées par des jeunes, établissements scolaires et associations : Réalisation de clip de rap, conception d’un jeu de société, travail avec des associations de solidarité du territoire, etc. 3 initiatives seront récompensées le 16 mai prochain au ministère de l’agriculture à Paris.

Une animation musicale et poétique réalisée par un artiste auvergnat, accompagné par un joueur de  Kora, instrument de musique à cordes originaire d’Afrique de l’Ouest. Les trois jours de formation se sont passés dans la bonne humeur, la cohésion et le partage. Un grand merci à tous les participants, aux intervenants et aux organisateurs!