1

Les élèves de 2nde Générale du Lycée Lucie Aubrac au secours de la planète !

C’est à travers un escape game que les jeunes lycéens ont réfléchi aux dix sept objectifs du développement durable fixés par l’Organisation des Nations Unis pour l’horizon 2030.

Par groupe, ils avaient trente minutes pour résoudre des énigmes attractives qui leur permettaient d’aborder chacun de ces objectifs tels que la préservation de l’environnement, l’égalité des sexes, la réduction de la pauvreté, l’accessibilité de l’eau potable pour tous, l’utilisation des énergies renouvables, …

Si certains étaient déjà des jeunes avertis dans plusieurs thématiques, des chiffres ont choqué d’autres : Chloé a été surprise d’apprendre qu’une personne en Ouganda consomme 15 litres d’eau par jour alors que pour un canadien la consommation quotidienne est de 250 litres et Louis a été choqué par l’espérance de vie de seulement 30 ans en Angola.

La séance s’est poursuivie par une mise en commun de chaque groupe pour expliquer aux autres élèves ce qu’ils avaient découvert. Ils se sont alors rendus compte que chaque objectif n’est pas indépendant et que pour arriver à une transition écologique, sociale et solidaire, tous les thèmes sont liés. Une application ludique et pluridisciplinaire des notions abordées pendant l’année, notamment dans leur cours optionnel d’Écologie, Agronomie, Territoire et Développement Durable.

De nombreuses pistes potentielles qui pourraient être abordées par le club solidarité de l’établissement pour l’année scolaire prochaine.

Contact : karine.boullay-bador@educagri.fr




Le prix liberté

Extrait du site « Le Prix Liberté est un dispositif pédagogique de sensibilisation à la liberté, à la paix et aux droits de l’Homme ancré dans les valeurs portées par le Débarquement du 6 juin 1944 en Normandie. Il invite les jeunes de 15 à 25 ans en France et dans le monde entier, à désigner chaque année une personne ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté.

La singularité de ce dispositif : impliquer la jeunesse à chacune de ses étapes, des propositions soumises au jury international jusqu’à la désignation finale du ou de la lauréat(e).

Proposé par la Région Normandie, mis en œuvre avec l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix, en partenariat étroit avec les Autorités Académiques de Normandie et le réseau Canopé, le Prix Liberté constitue un hommage à tous ceux qui se sont battus et continuent à se battre pour cet idéal. »

Règlement, opportunités, lauréats, animations :

https://prixliberte.normandie.fr/




Sélection d’escape games sur Genialy et conseils pour en créer

Extrait du site d’S’cape :

« En quelques années d’existence, le site genial.ly est devenu un outil très prisé dans le monde de l’éducation. Interface permettant de réaliser aisément des infographies, des présentations, des images interactives, des quiz, etc, ses diverses fonctionnalités ont aussi facilité le développement des escape games pédagogiques numériques et semi-numériques.

Créer un Genially peut être envisagé comme un simple support interactif avec divers éléments comme la vidéo d’introduction, le chronomètre, le fond sonore. Nombre d’enseignants sont allés plus loin et en ont fait l’interface accompagnant tout ou partie de leur jeu d’évasion, y intégrant des éléments de scénarisation, des décors, des indices cachés, des exercices, des codes et mots de passe. »

La suite : https://scape.enepe.fr/genially-et-les-escape-games.html

La carte aux trésors (Escapes games disponibles / classement par âge et par matière) : https://scape.enepe.fr/la-carte-aux-tresors.html




DÉGUSTONS ÉQUITABLEMENT

Cette animation, imaginée par le RED à partir du carnet de dégustation de Ethiquable (entreprise du commerce équitable), vise plusieurs objectifs :

  • Réfléchir aux impacts de nos actes de consommation sur les modèles agricoles et de commerce.
  • Prendre conscience des moteurs de nos choix de consommation.
  • Prendre conscience qu’une « éducation au goût » ou une meilleure connaissance des process est importante pour savoir apprécier des produits agricoles de qualité, labellisés ou de terroir.
  • Mieux connaître les cahiers des charges et les garanties apportées aux consommateurs par les différents labels sociaux, environnementaux, d’origine, de qualité (Equitable, Bio, IGP, AOP….)



Réinventer le monde

Réinventer le Monde est un programme pédagogique créé par l’Agence française de développement pour sensibiliser les jeunes au développement durable et à la solidarité internationale et leur donner envie de s’engager.

Conçu comme un voyage au cœur des Objectifs de développement durable, les participants débutent leur immersion par la découverte, en podcast, du quotidien d’habitants de la planète et des enjeux auxquels ils font face.

Accompagnés de leurs enseignants, les collégiens et lycéens ont la possibilité de participer à un concours de podcast pour raconter à leur tour leurs histoires d’un monde plus juste et durable.

Plus d’information, ressources et inscription au concours : https://www.reinventer-le-monde.fr/




Photos et Expos #365Unpacked

Antoine Repessé

Extrait du site du projet : « Un photographe français, Antoine Repessé, originaire de Lille, a photographié pendant 4 ans près de 70m³ de déchets pour démontrer l’inutilité des emballages et ainsi nous interroger sur notre gestion des déchets.

Illustration photo et présentation issues du site de l’auteur : https://antoinerepesse.format.com/work

Né à Lille en 1979, Antoine Repessé est un photographe autodidacte.

Très tôt, il se lance dans des projets personnels de photojournalisme inspirés par des questions sociopolitiques. Ses voyages de Lille à la Roumanie, qui ont abouti à la production de « Bienvenue chez les Roms », à l’Inde et au Mali avec l’ONG Acauped l’emmènent vers d’autres horizons.

Son dernier projet, « 365 Unpacked », incite à la remise en question d’un enjeu de société majeur : la production de déchets au quotidien, traverse la réalité de l’image. »

Plus d’infos et contacts : https://antoinerepesse.format.com/work

A l’image de la série de photos et de l’outil pédagogique Hungry Planet associé il est facile d’envisager le même type de débat et d’échange à partir des photos de A. Repessé : Présentez votre photo ? Quel ressenti ? Quelles ressources ? Quelles solutions à mon niveau?

Antoine Repessé

Antoine Repessé

Antoine Repessé




La revue Sésame, une mine d’informations scientifiques pour construire des ressources pédagogiques sur les enjeux et débats actuels alimentaires et agricoles

Information extraite du site internet de Sésame : « Privilégiant le débat multi-acteurs et la veille analytique, son équipe a progressivement développé une ingénierie d’échanges et d’éclairage des controverses, mobilisant un large réseau de savoirs et d’acteurs : chercheurs, universitaires et formateurs de toutes disciplines, milieux agricoles, représentants associatifs, pouvoirs publics, etc.

La revue Sesame, héritière de l’ancien Courrier de l’Environnement de l’Inra, est le fruit d’une collaboration entre le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et de l’INRAE.

Son « ADN » ? Ainsi que l’indique clairement Philippe Mauguin, PDG de l’Inrae et directeur de la publication, dans son édito du premier numéro : « Sesame n’est pas un nouveau support de communication et n’ambitionne pas de porter la voix officielle de l’Inrae. Ce positionnement est souhaité et assumé ; il permettra le débat d’idées en confrontant les positions de personnalités de cultures et d’horizons variés ».

Naviguer dans Sesame

Bruits de fond. Panorama de tendances lourdes, de paradoxes, de décryptages.

Quel heurt est-il ? Instruction de conflits en cours, de controverses sociotechniques, de disputes.

Croiser le faire. Quand des acteurs sur le terrain se heurtent à des difficultés insoupçonnées qui peuvent révéler de nouveaux modèles ou de nouvelles questions.

À mots (dé)couverts. Pour capter et interpréter les signaux faibles et les impensés.

De l’eau au moulin. Pages ouvertes à l’expression des citoyens, des chercheurs, d’opérateurs économiques, associatifs sous forme de contributions, de tribunes libres… Après validation de la rédaction, ces papiers pourront être publiés dans la revue papier ou sur le blog pour les plus longs. »

Exemple d’article valorisable dans une séance pédagogique (Quels sont les problèmes soulevés ? Quelle est la thèse de l’auteur ? Résumez les principaux arguments ? Créer une carte mentales avec les causes et les conséquences du problème évoqué ?…..) : Manger Durable – Nicolas Bricas

Les revues sont disponibles en téléchargement en PDF et n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter ou de suivre Sésame sur twitter ou facebook




L’association Lafi Bala présente ses nombreux projets d’éducation à la citoyenneté avec des classes de lycée

Le festival de films documentaires ALIMENTERRE piloté au niveau national par le CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale) se tient chaque année du 15 octobre au 30 novembre depuis 2007. Des milliers d’événements sont proposés dans 600 communes de France et 12 pays autour d’une sélection annuelle de 8 films documentaires offrant un autre regard sur le monde et les dérives de notre système alimentaire mondialisé. Le festival ALIMENTERRE part à la rencontre de celles et ceux qui s’engagent pour une alimentation durable et solidaire, ici et dans le monde.

Sur plus de 1 300 événements à l’échelle globale l’an passé, plus de la moitié ont été organisés en milieu scolaire : projections-débats, ateliers, marchés, conférences…  Cela peut prendre de multiples formes et s’inscrire dans un projet qui court sur l’année scolaire. Un tel succès ne pourrait voir le jour sans le concours d’enseignant·es impliqué·es qui articulent les projections avec leurs référentiels.

Sur notre territoire d’Est Occitanie (ex région Languedoc-Roussillon) où l’association Lafi Bala est coordinatrice régionale depuis la création du festival, 1000 jeunes ont « vécus » le festival. Le film est un support intéressant pour sensibiliser à nos thématiques. Images et sons permettent d’aborder des sujets, parfois complexes, de façon concrète. Adapté à une société de l’image où les écrans prennent de plus en plus de place, nous nous informons en majorité par ce biais. Voir, entendre, prendre le temps de cheminer dans une histoire… Le film est un outil idéal pour s’imprégner de la vie des autres, en particulier sur des réalités qui se passent à l’autre bout du monde, ceci est un objectif important dans le travail de l’association.

Zoom sur un projet …

A titre d’exemple, nous avons organisé plusieurs séquences d’animations en direction d’une classe de terminales ES du Lycée Jean Monet de Montpellier autour du film l’empire de l’or rouge de Jean Baptiste Mallet, faisant partie de la sélection 2018. Des confins de la Chine à l’Italie, de la Californie au Ghana, Jean-Baptiste Malet a mené une enquête inédite sur l’industrie de la tomate transformée. Il a rencontré traders, cueilleur·ses, entrepreneur·ses, paysan·nes, généticien·nes, industriel·les.

L’objectif des professeures d’économie et d’histoire était que les élèves acquièrent des connaissances sur ce sujet et organisent et animent une projection débat de ce film auprès de 60 élèves du lycée.

Nous sommes donc intervenues sur une première séance dans le but de doter les élèves de connaissances sur notre système alimentaire globalisé afin qu’il·elles puissent ensuite voir le film enrichi·es de notions et de concepts fondamentaux. Nous avons donc joué au « jeu de la ficelle » (http://www.quinoa.be/je-minforme-3/outils-pedagogiques/jeu-de-la-ficelle/), jeu interactif qui permet de représenter par une ficelle les liens, implications et impacts de nos choix de consommation. Cela offre un éclairage sur les relations entre le contenu de l’assiette moyenne et diverses problématiques comme la qualité de l’eau, la dette extérieure d’un pays du Sud, la malnutrition, le réchauffement climatique ou les conditions de travail d’un·e ouvrier·ère au Costa Rica. Cette première intervention s’est clôturée par un débat mouvant sur la thématique, afin que les jeunes étayent leur opinion et travaillent leur argumentation sur le sujet mais qu’il·elles entrevoient aussi une première forme d’animation de débat.

La seconde séance a commencé par la projection du film, suivie d’échanges et d’éclaircissement sur cette filière tomate. Ont ensuite été présentées aux élèves diverses formes de débat (boule de neige, world café). S’en est suivi un échange sur la posture de l’animateur·rice et les clés pour un débat réussi.

La classe a donc mis en pratique ces apprentissages auprès de leur pair·es la semaine suivante. Elle a animé, après la projection, un moment d’échange avec leurs camarades, suivi d’un débat mouvant avec des items créés avec leurs enseignantes.

Ce déroulé et cette mise en situation ont permis à cette classe d’aborder, par le jeu, des concepts qu’ils·elles étudieront en économie durant leur année de terminale, d’aiguiser leur point de vue et leur capacité à débattre, à animer.

Nous avons également animé une séquence pédagogique auprès de 5èmes du lycée La Gardiole à Gigean co-créé avec l’enseignante de SVT pour suivre le film Cousin comme cochon, de Mathurin Peschet. Son constat, sa région abritant près de 3 millions d’habitants produit près de 14 millions de porcs par an, mais on ne les voit pas… Après un court débat, les élèves, via un jeu d’enquête que nous avions conçu pour l’occasion, ont retracé la vie d’un porc en élevage conventionnel et biologique. Une  séquence de lecture d’emballages leur a permis de se questionner sur la traçabilité, l’ultra transformation, les diverses filières sur le marché, les labels. Nous avons terminé notre après-midi par une dégustation de jambon cuit à la couleur bien particulière, sans nitrites.

 

Les jeux, compléments incontournables de projets réussis….

Lafi Bala conçoit et édite des outils pédagogiques qu’elle anime, en particulier des jeux de rôle. Le jeu permet de se mettre à la place de « l’autre » pour mieux le comprendre.
Comprendre le point de vue de l’autre pour se forger le sien. Favoriser l’apprentissage par les pair·es est une méthode que l’on affectionne car elle permet une modification du rapport de l’apprenant·e au savoir, elle favorise également l’émergence des savoirs informels, c’est un partage qui renforce également les modalités de collaboration et la confiance en soi.

Chaque année, nous établissons et diffusons une liste d’outils pédagogiques (photolangages, jeux de rôle, jeux de plateau, mises en situation…), dont une majorité en libre téléchargement pour un accès à tous·tes, pour chaque film de la sélection du festival. Cela afin que les enseignant·es puissent soit introduire la thématique du film en amont ou continuer la réflexion amorcée par le film après projection. Nous nous tenons à la disposition des enseignant·es pour co-construire des séquences par le biais du soutien de la région Occitanie. N’hésitez plus !

Caroline & Marie

Animatrice ASSOCIATION LAFI BALA

Coordinatrice régionale Festival AlimenTERRE

Plus d’infos et de contacts : http://www.lafibala.org/


Par ailleurs il peut être intéressant de dire en complément que Le RED et LAFI BALA c’est une riche histoire commune avec de nombreuses collaborations et des liens d’amitié  forts qui perdurent. De nombreux outils d’ECSI et journées événements dans de nombreux lycées agricoles au niveau national ont été suivis et élaborés ensemble : Les jeux de la banane, de la pêche, du cacao, planète alimentation, Tzigani drom……

Enfin, ce type de partenariats (lycée – associations) peuvent être financés dans le cadre de projets soutenus par les collectivités locales (Conseil Régional – projets éducatifspour les lycées) et du dispositif Tandems-solidaires pour certaines régions.





Mentimeter pour réaliser en grand groupe des quizzs interactifs

Plus d’infos et inscription sur : https://www.mentimeter.com/
Il est possible avec la version gratuite de créer trois types de questions (sondage, réponses à une question, questions à poser à un intervenant). Les participants se connectent via leur smartphone au site Menti.com et insèrent le code que vous affichez. Les rréponses s’affichent en direct sur l’écran. Il est possible ensuite d’exporter (voir ci-dessous) un extrait les résultats en PDF.
Une version payante permet davantage de possibilités.
Voici une illustration des propositions d’un sondage en direct à l’occasion de la projection d’un film Alimenterre lors du forum agriculture et société avec 200 participants dans une salle :
Découvrir toutes les propositions (une centaine) des participants du forum sur l’agriculture familiale



L’assiette idéale pour le climat et la santé en ligne de mire

Jeu conçu par le RED à partir du guide du bureau d’étude spécialisé dans les questions d’agriculture, d’alimentation, d’énergie, de climat en proposant aussi des approches territoriales.

Le guide (téléchargeable en ligne) compile pour la première fois des données scientifiques récentes sur les conséquences sur notre santé et sur l’environnement de nos choix alimentaires. Il aborde également les impacts des modes de production (bio ou conventionnel) sur la production agricole, l’usage des sols. Le guide n’oublie pas de mesurer l’impact des habitudes alimentaires (produit par produit) et le rôle des cuisiniers amateurs ou professionnels dans la nécessaire transition alimentaire.

En s’appuyant sur des données scientifiques récentes et inédites (Solagro, INRA, INSERM) le guide peut permettre d’alimenter de nombreux débats :

– Produire de manière agroécologique permettra-t-il de nourrir le monde ?

– Faudra-t-il se passer des protéines animales dans notre assiette en 2050 ?

– Aura-t-on envie de manger l’assiette idéale pour le climat ?

Le jeu « L’assiette idéale pour le climat et la santé en ligne de mire » s’inspire du jeu Timeline en en proposant ici une version en grand groupe sur le thème de l’alimentation

Les objectifs du jeu sont :

  • de connaître les représentations des participants sur l’impact des choix alimentaires sur la santé, la production agricole et les émissions de gaz à effet de serre
  • de créer du débat sur la question
  • d’encourager les participants à argumenter et à se positionner sur le sujet
  • de découvrir les évolutions souhaitables pour les choix alimentaires et la production agricole