1

Les élèves de 2nde Générale du Lycée Lucie Aubrac au secours de la planète !

C’est à travers un escape game que les jeunes lycéens ont réfléchi aux dix sept objectifs du développement durable fixés par l’Organisation des Nations Unis pour l’horizon 2030.

Par groupe, ils avaient trente minutes pour résoudre des énigmes attractives qui leur permettaient d’aborder chacun de ces objectifs tels que la préservation de l’environnement, l’égalité des sexes, la réduction de la pauvreté, l’accessibilité de l’eau potable pour tous, l’utilisation des énergies renouvables, …

Si certains étaient déjà des jeunes avertis dans plusieurs thématiques, des chiffres ont choqué d’autres : Chloé a été surprise d’apprendre qu’une personne en Ouganda consomme 15 litres d’eau par jour alors que pour un canadien la consommation quotidienne est de 250 litres et Louis a été choqué par l’espérance de vie de seulement 30 ans en Angola.

La séance s’est poursuivie par une mise en commun de chaque groupe pour expliquer aux autres élèves ce qu’ils avaient découvert. Ils se sont alors rendus compte que chaque objectif n’est pas indépendant et que pour arriver à une transition écologique, sociale et solidaire, tous les thèmes sont liés. Une application ludique et pluridisciplinaire des notions abordées pendant l’année, notamment dans leur cours optionnel d’Écologie, Agronomie, Territoire et Développement Durable.

De nombreuses pistes potentielles qui pourraient être abordées par le club solidarité de l’établissement pour l’année scolaire prochaine.

Contact : karine.boullay-bador@educagri.fr




Le prix liberté

Extrait du site « Le Prix Liberté est un dispositif pédagogique de sensibilisation à la liberté, à la paix et aux droits de l’Homme ancré dans les valeurs portées par le Débarquement du 6 juin 1944 en Normandie. Il invite les jeunes de 15 à 25 ans en France et dans le monde entier, à désigner chaque année une personne ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté.

La singularité de ce dispositif : impliquer la jeunesse à chacune de ses étapes, des propositions soumises au jury international jusqu’à la désignation finale du ou de la lauréat(e).

Proposé par la Région Normandie, mis en œuvre avec l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix, en partenariat étroit avec les Autorités Académiques de Normandie et le réseau Canopé, le Prix Liberté constitue un hommage à tous ceux qui se sont battus et continuent à se battre pour cet idéal. »

Règlement, opportunités, lauréats, animations :

https://prixliberte.normandie.fr/




Ressources de l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix

L’Institut international des droits de l’Homme et de la paix est une association Loi 1901 fondée en 2008 par la Région Normandie, l’Ordre des avocats de Caen, l’Université de Caen-Normandie, la Ville de Caen et le Mémorial de Caen.

Extrait du site : « En s’appuyant sur son expertise scientifique et sur les méthodes d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique développées par des organisations internationales telles que le Conseil de l’Europe, l’Institut entend promouvoir, faire connaître et comprendre les droits de l’Homme.

Afin de remplir cet objectif, l’Institut organise son travail autour de deux axes : la diffusion des droits de l’Homme et la formation aux méthodes d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté démocratique. »

L’institut organise également des animations (gratuites) dans des établissements scolaires ainsi qu’un prix international (Le Prix Liberté).  Ce concours invite les jeunes de 15 à 25 ans en France et dans le monde entier, à désigner chaque année une personne ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté.

 




Ils l’ont dit haut et fort !

Les élèves du club solidarité du lycée de Davayé ont voulu clore la semaine Festisol, consacrée à des échanges et des témoignages sur le thème des migrants, par ce rassemblement devant le lycée le 26 novembre, brandissant le slogan « MONDE SANS FRONTIÈRES ».

Les élèves ont reçu la Ligue des Droits de l’Homme, l’ASTI, 100 pour un toit, le Secours populaire et Villages solidaires pour évoquer la problématique des migrants toute la semaine. Ils ont pu écouter également le témoignage d’un réfugié afghan et ont évoqué le camp de migrants installé pendant plusieurs mois à Mâcon en 2017.

« Une semaine très riche qui avait pour but de déconstruire les préjugés » selon l’expression même de Karine Boullay, l’enseignante animatrice du club. « Les migrants sont un plus économique et pas seulement l’image péjorative qu’on en donne trop souvent en ce moment. Les bénévoles des différentes associations ont expliqué aux lycéens ce qui pouvait être fait pour les aider, combien le parcours de la demande d’asile est compliqué et pourquoi les situations des jeunes migrants isolés sont très problématiques. »

Clarence, élève de terminale, impliqué dans le club, a donné son sentiment sur cette semaine : « C’était super intéressant. Mes parents ont un appartement à Briançon. J’ai pu rencontré des migrants là-bas. Ce ne sont pas des envahisseurs ! Ils sont même très sympathiques quand on se donne la peine de discuter avec eux. Ils ont simplement besoin d’aide. Cette semaine, nous avons appris comment leur tendre la main, comment les aider plutôt que les rejeter. »




Des élèves du lycée de Davayé ont rencontré le ministre de l’Éducation Nationale

Le 23 novembre 2021, les élèves du club solidarité du lycée Lucie Aubrac ont été invités à l’AFD (Agence Française de Développement) à Paris pour une journée riche en ateliers autour des objectifs du développement durable. Les sujets abordés lors de ces ateliers ont été divers : les stéréotypes et les migrations, les négociations autour de la biodiversité, l’abolition de la peine de mort … Pour chacun, des mises en situation, des jeux ont été conçus afin que les élèves repartent avec des connaissances et des idées d’actions à mener dans leur établissement.

Et celui qui a le plus marqué les élèves a été l’atelier « A vos micros pour Réinventer le Monde » où ils ont enregistré une émission de radio en présence de M. Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Les lycéens lauréats du concours de podcasts avec « L’étiquette qui gratte » ont d’abord rappelé les enjeux environnementaux et sociétaux de la production et consommation de vêtements qui se cachent derrière cette fiction. A la question du ministre « Quelle compétence avez-vous mobilisée avec ce podcast ?», Lucie a répondu « Chercher des actions à mener dans notre lycée pour consommer moins et mieux ».

Une journée forte et une belle récompense pour le travail accompli par les élèves du club solidarité, encadrés par Karine Boullay, animatrice du club au sein de l’établissement.

 




Le lycée Vallée de l’Hérault accueille l’exposition « Dessine-moi l’écologie »

Atelier organisé avec un dessinateur de presse et l’ONG Cartooning for peace

Travailler sur l’écologie. Comprendre les mécanismes et les dangers liés à une mauvaise gestion de nos ressources naturelles. Être sensibilisé à la gestion des déchets, au réchauffement climatique et à l’urgence de la situation. Voilà ce qui m’a conduit à contacter le RED pour accueillir l’exposition « Dessine-moi l’écologie » de l’association Cartooning For Peace au sein du lycée privé agricole de la Vallée de l’Hérault.

Nos élèves, de par leur jeune âge et leur implication scolaire pour la mise en valeur de nos territoires ruraux, sont les premiers concernés par les problématiques liées à l’écologie.

Le support choisi, le dessin de presse, ne laisse personne indiffèrent. Qu’il fasse rire, grincer des dents, choque ou émeuve il est source universelle de questionnement.

Ainsi tous nos élèves, de la 4ème au BTSA ont pu confronter leurs idées et leurs perceptions de l’exposition.

Je prendrais pour exemple la classe de CAPA Services Aux Personnes et Vente en Espace Rural 1ère année que nous avons fait longuement travailler sur l’exposition.

Le dessinateur Ysope invite les élèves à réaliser leurs propres dessins

Etudiée en transdisciplinarité, l’exposition a servi de support lors des cours d’EMC et ESC (dont j’ai la charge) et d’informatique et de soutien (Mr Prévost).

Point d’orgue de l’exposition, la rencontre avec Raphael de l’association Cartooning For Peace et Ysope, dessinateur de presse. Un atelier de 2 heures durant lequel nous avons regroupés les CAPA SAPVER 1ère année et les BTSA AP 2ème année. Des cursus, des âges, des visions différentes du monde pour des échanges encore plus fructueux.

Un grand merci à Cartooning For Peace, à Ysope et au RED pour leur dévouement et leur gentillesse.

Au plaisir d’une prochaine rencontre !

Stéphanie PREVOST, enseignante au Lycée Privé Agricole Vallée de l’Hérault

Plus d’informations sur l’exposition et les possibilités pour organiser des ateliers dans vos établissements : Exposition Dessine-moi l’écologie




Sélection d’escape games sur Genialy et conseils pour en créer

Extrait du site d’S’cape :

« En quelques années d’existence, le site genial.ly est devenu un outil très prisé dans le monde de l’éducation. Interface permettant de réaliser aisément des infographies, des présentations, des images interactives, des quiz, etc, ses diverses fonctionnalités ont aussi facilité le développement des escape games pédagogiques numériques et semi-numériques.

Créer un Genially peut être envisagé comme un simple support interactif avec divers éléments comme la vidéo d’introduction, le chronomètre, le fond sonore. Nombre d’enseignants sont allés plus loin et en ont fait l’interface accompagnant tout ou partie de leur jeu d’évasion, y intégrant des éléments de scénarisation, des décors, des indices cachés, des exercices, des codes et mots de passe. »

La suite : https://scape.enepe.fr/genially-et-les-escape-games.html

La carte aux trésors (Escapes games disponibles / classement par âge et par matière) : https://scape.enepe.fr/la-carte-aux-tresors.html




Les actions club solidarité

Le club solidarité du lycée de Mâcon-Davaye  existe depuis 2019 . Il est constitué de lycéens volontaires de toutes sections et de tous niveaux. Pour l’année 2020/2021, 12 élèves de 2nde G, 1ère G et STAV, Term G très motivés constitue le noyau dur du club.

Une réunion de 1h tous les 15 jours sur des créneaux libres de leur emploi du temps est organisée.

Voici quelques articles illustrant les projets menés :

Projets 2020-2021

Club Solidarite Lucie Aubrac

Fiche projet – Semaine sans frontieres novembre 2021

Article Tandem 6 nov

Article SVS 12 janvier 21

Article Podcast « l’étiquette qui gratte » – Réinventer le monde

Article covoiturage

Article Artisans du Monde

Contact : karine.boullay-bador@educagri.fr




La fresque du climat

Extrait du site de présentation de l’outil : https://fresqueduclimat.org/

 

« Depuis fin 2018, l’association la Fresque du Climat œuvre pour embarquer tous les individus et toutes les organisations dans la transition, en permettant la diffusion rapide d’une compréhension partagée du défi que représente le changement climatique.

Cet outil d’éducation et de sensibilisation est utilisé auprès de tous les publics, en France et dans plus de 40 pays.

Le changement climatique est souvent traité sous l’un de ses aspects uniquement (incendies, inondations, fontes…), sans comprendre le sujet dans sa globalité. Ce manque de recul est désarmant, anxiogène : on nous crie partout qu’il y a urgence, sans que l’on comprenne pourquoi ou comment agir.

La Fresque du Climat permet de reconstituer l’enchaînement des causes et des conséquences du changement climatique de manière ludique et collaborative. Grâce à un diagnostic scientifique partagé, l’atelier suscite une prise de conscience puis une discussion constructive, créant une volonté d’agir face à ce défi. »

 




Conventions Lycéennes pour le Climat

Les jeunes ambassadeurs pour le climat propose de s’inspirer de la Convention Citoyenne pour le Climat, un processus inédit en France, pour donner la parole à la jeunesse.

L’objectif : permettre à des lycéens de transmettre des résolutions à des élus locaux ou à l’administration de leur établissement scolaire. Les élèves pourront gagner en compétences grâce à une formation poussée sur les conséquences des changements climatiques et les possibilités d’action.

Plus d’infos sur ces différentes formes d’engagements : https://jac-asso.fr/actions/