Décryptage des médias et atelier d’écriture: À LA UNE !

/ Boite à outils

Cette activité pédagogique propose de travailler sur les informations fournies dans la presse et les médias sur l’accueil des réfugié·e·s et vise à accompagner le décryptage des médias et à faire prendre conscience que les mots et les images peuvent influencer notre perception de l’information et renforcer certains stéréotypes et préjugés.

Origine et objectifs

 

Objectifs :
– Faire prendre conscience aux élèves de la façon
dont la presse et les médias, notamment à travers
les titres et les illustrations/photos, traitent la
question de l’accueil des réfugié·e·s en France.

– Identifier les composantes de l’information qui sont
susceptibles de renforcer des stéréotypes ou des
préjugés sur les réfugié·e·s.

Auteur: Amnesty International

Fiche pédagogique disponible ici

Etapes

Les élèves sont mis·e·s dans la peau de journalistes qui préparent leur Une
sur la thématique de l’accueil des réfugié·e·s.

Proposer en exemples plusieurs maquettes de Unes au format A3.

1 // Répartir les élèves en petits groupes de 5 à 7 élèves.
Chaque groupe représente une rédaction et choisit le nom de son journal.
Fournir à chaque rédaction un glossaire (annexe 1), des données statistiques (annexe 3), des dépêches (annexe 4) et des photos de presse, sans indiquer les sources des documents.
(5-10 min)

2// Chaque groupe d’élèves doit se répartir les tâches, définir le contenu de sa Une et en composer la mise en page à partir des éléments à sa disposition.

Les élèves doivent sélectionner, hiérarchiser et organiser les informations.
Encourager les participant·e·s à faire preuve de créativité : ils·elles peuvent écrire, recadrer les photos, mais aussi réaliser des bandes dessinées, rajouter de la publicité, choisir un style sérieux, humoristique ou ironique.

Imposer comme contraintes des éléments devant impérativement figurer sur la Une :
– 4 ou 5 informations : choisir des dépêches, créer des sous-titres et chapôs d’articles. Il n’est pas nécessaire de rédiger l’intégralité des articles, simplement d’en indiquer l’emplacement sur la page ;
– Des photographies/illustrations pour accompagner les articles ;
En option, en fonction du niveau des élèves, du matériel et du temps disponibles, il peut également être demandé aux élèves de produire :
– Un graphique : à réaliser en sélectionnant des données à partir des statistiques fournies, pour rendre compte de la situation des réfugié·e·s en France, dans l’Union Européenne et/ou dans le monde ;
– Une carte géographique : à réaliser en sélectionnant des données à partir des statistiques fournies, pour rendre compte des déplacements de populations réfugiées dans le monde.
(45min – 1h15)

3// Restitution en plénière : chaque groupe/rédaction présente sa Une devant l’ensemble des élèves.

Dans un premier temps, la discussion porte sur le travail des élèves :
– Comment chaque rédaction a-t-elle organisé le travail ? Comment s’est effectuée la prise de décision ? Que signifie le nom de son journal ?
– Observer la répartition et la surface occupée par les illustrations, les textes, la publicité éventuelle.
– Comment les sujets ont-ils été choisis ? Pourquoi d’autres ont-ils été rejetés ? Quel est le titre principal, quels sont les titres secondaires ? Les élèves ont-ils·elles préféré mettre en valeur des histoires individuelles ou des informations plus générales ? Des faits locaux ou internationaux ?
– Comparer les illustrations. Les rédactions ont-elles choisi les mêmes photos ? Les ont-elles interprétées différemment ? Y a-t-il des légendes ? Les photos ont-elles été utilisées telles quelles, ou recadrées ? Changent elles de signification selon le texte qu’elles accompagnent ? Les élèves ont ils·elles produit leurs propres illustrations ?
–  Les différentes représentations des données statistiques dans les graphiques et les cartes géographiques donnent-elles la même vision de la situation des réfugié·e·s ?

Puis ouvrir la discussion sur les médias de façon plus générale :
– Comment le sujet de l’accueil des réfugié·e·s est-il généralement abordé dans les médias ? Les droits humains sont-ils souvent évoqués ?
– Révéler les sources des dépêches et des photographies : lesquelles semblent les plus fiables/objectives/orientées selon les élèves ? Auraientils·elles fait les mêmes choix si les sources leur avaient été données au début de l’activité ?
– Est-il possible de présenter les informations de manière objective ? Est-ce souhaitable ?
(35-40 min)

Réflexions et prolongements

Pour aller plus loin:

  • Nuage de mots :  constituer une revue de presse sur la thématique de l’accueil des réfugiés et des migrants. Identifier les mots et expressions récurrents dans les articles et les classer selon qu’ils sont jugés « positifs », « négatifs » ou « neutres ». Quelle perception des réfugié·e·s et des migrant·e·s le vocabulaire choisi contribue-t-il à donner ?
  • Lutter contre les stéréotypes et sensibiliser : réaliser une affiche/une exposition sur le traitement médiatique des réfugié·e·s et des migrant·e·s à présenter dans l’établissement scolaire.
  •  Agir en faveur des réfugié·e·s :
    – Inviter une association/ONG à intervenir, une personne réfugiée à témoigner.
    – Ecrire une tribune/un manifeste pour défendre l’accueil des réfugié·e·s, à publier dans le journal scolaire ou municipal.
  •  Agir pour la liberté d’expression :
    – Se renseigner sur les cas de journalistes emprisonné·e·s ou condamné·e·s pour avoir défendu les droits humains. Rédiger collectivement une lettre de soutien.
    – Ecrire une tribune/un manifeste en soutien aux journalistes emprisonné·e·s, à publier ,dans le journal scolaire ou municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.