Le tribunal de la courgette masquée

/ Boite à outils

En simulant un procès, cet outil propose, à travers les cas emblématiques de « l’Abominable Courgette Masquée », du « Gang des Viandeux » ou de la « Bande des Modifiés », de mettre en exergue les impasses du modèle agricole dominant et de réfléchir à une autre manière de relever le défi de la faim

Origine et objectifs

Jeu inventé et animé par l’ONG belge Quinoa

 

Etapes

Depuis plus de 50 ans, les grandes institutions internationales telles que l’Organisation Mondiale du Commerce, la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International ou l’Union Européenne misent sur une agriculture industrielle, intensive, chimique et d’exportation en vue de nourrir la planète. Ces instances prônent également la libéralisation du commerce des produits agricoles, ce qui entraîne un alignement des prix mondiaux sur le prix le plus compétitif (prix le plus bas du marché), ne permettant plus aux “petits“ producteurs de s’en sortir.

Aujourd’hui, 1 individu sur 7 (environ un milliard de personnes), souffre de la faim et un autre milliard souffre de malnutrition. La situation force à admettre que l’agriculture industrielle, soumise aux règles du libre-échange, n’a pu tenir ses promesses. Situation d’autant plus intolérable que, selon la FAO, on pourrait nourrir près du double de la population mondiale avec la production alimentaire actuelle.

Par ailleurs, il n’y a pas que notre droit à l’alimentation qui se joue dans les politiques agricoles. De nombreux droits sociaux sont aussi violés à force de laisser les mains libres à l’agro-business. En outre, l’agriculture industrielle, dépendant des énergies fossiles et nécessitant de grandes quantités de terre, d’eau et d’intrants chimiques est vouée à l’impasse, limites de notre planète obligent. Biodiversité, climat, empreinte écologique… tous les marqueurs environnementaux sont dans le rouge et pourtant, les pouvoirs publics et les Institutions Financières Internationales ne semblent pas vouloir changer de cap.

Néanmoins, une autre voie existe. Elle passe par le développement d’une agriculture familiale et de pratiques agroécologiques. D’ailleurs, plus de 50% de la nourriture est déjà produite par ces agriculteurs et ce, sans aucun soutien.

En simulant un procès, cet outil propose, à travers les cas emblématiques de « l’Abominable Courgette Masquée », du « Gang des Viandeux » ou de la « Bande des Modifiés », de mettre en exergue les impasses du modèle agricole dominant et de réfléchir à une autre manière de relever le défi de la faim en insistant sur un nécessaire changement de paradigme.

Cet outil vise également à s’interroger sur la puissance des mots utilisés durant les plaidoiries. Objectivité de la science, maitrise de la technique, foi inconditionnelle en la croissance, le progrès et le développement, confiance dans le marché… autant de mythes fondateurs de notre système actuel, qui semblent naturels mais qui sont pourtant à questionner…

La thématique globale autour des enjeux agricoles étant complexe, 3 plaintes qui abordent différentes sous-thématiques sont proposées: la plainte à l’encontre de l’Abominable Courgette Masquée, celle du Gang des Viandeux et enfin celle de la Bande de Modifiés.

 Détails, fiches animation et formations sur : http://www.quinoa.be/tribunalcourgette/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.