Le Réseau Jeunes Mobilité

 

DSCF0784

Historique :

Les Réseaux Jeunes sont des entités originales dans l’environnement de la coopération internationale du ministère : il regroupe de manière informelle des jeunes de l’enseignement agricole, qui ont eu une expérience en Amérique latine, en Afrique ou en Asie et veulent l’enrichir et la faire partager à d’autres, qui ont un projet de mobilité vers cette partie du monde.

Les Réseaux jeunes fonctionnent donc sur l’échange d’expériences et d’interrogations. L’important pour le groupe est le partage de valeurs communes sur l’ouverture interculturelle et le travail dans une ambiance festive.

Le Réseau Jeunes Amérique Latine (RJAL) est né en 2000 suite à un voyage scolaire encadré par Claire Tauty. Le réseau Afrique-Asie a été créé en 2011 par Bernard Perrin (animateur du RED et amoureux du Sénégal). Ces réseaux sont encadrés aujourd’hui par trois enseignants – animateurs de la DGER.

L’adhésion est libre et non contrainte dans le temps, elle est ouverte à tous les apprenants (actuels ou anciens) de l’enseignement agricole, public, ou privé, apprentis, élèves, étudiants ou stagiaires, motivés et volontaires. Les plus anciens dans le RJAL sont là depuis 7 à 8 ans, les plus jeunes depuis cette année. Le « noyau dur » est constitué d’environ 15 jeunes qui s’impliquent bénévolement dans les activités d’animation du réseau, en particulier des journées de Rencontres du RJAL et RJAA  organisées chaque année.

Aujourd’hui ces deux réseaux ont fusionné et s’appelle désormais Réseau Jeunes Mobilité (RJM)

 

Activités des réseaux :

Organisation et animation d’un week-end de regroupement national pour chaque réseau sur la préparation au départ et la rencontre interculturelle des jeunes de l’enseignement agricole (public ou privé) qui envisagent une mobilité vers l’Amérique Latine, l’Afrique ou l’Asie.

Au-delà de la préparation à la rencontre interculturelle, ces réunions sont un lieu d’échange et permettent aussi de trouver des adresses de stage, de découvrir le monde latino-américain dans ses différents aspects : historique, politique, artistique.

Depuis 2011, cette session s’est enrichie d’une journée d’analyse et de valorisation sur le retour d’expérience. Au programme de ces trois jours festifs : des ateliers, des conférences, des projections, des débats…..

Ces rencontres nationales réunissent régulièrement 90 à 100 personnes. D’autres membres des équipes éducatives peuvent participer à ces rencontres. Lors de ces rencontres, les frais d’hébergement sont pris en charge par les réseaux.

Chaque année, ces rencontres nécessitent une forte mobilisation des animateurs jeunes. Pour cela le groupe de jeunes se réunit au minimum trois week-end : une rencontre pour l’organisation de l’année, la session de préparation au départ, et une rencontre pour effectuer un bilan. En cas de besoin d’autres réunions sont organisées.

Pendant l’année, le groupe communique par mail, par une conférence, et Facebook.

Ces réseaux sont en lien avec supagro Montpellier (site de Florac), le RED et les autres réseaux géographiques du bureau de la coopération internationale (BRECI) en particulier avec les réseaux Amérique Latine, Afrique et Asie notamment pour les recherches de stage et les ateliers pays.

Plus d’infos et contacts sur le RJM : https://reseauxjeunes.educagri.fr

 

 

 

 

Un commentaire sur “Le Réseau Jeunes Mobilité”

  1. Labrousse

    Bonjour,

    Je m’appelle Léa Labrousse, je suis actuellement en première année de formation pour devenir Éducateur Spécialisé.
    Dans le cadre de mes études, un stage pratique de 3 mois doit être réalisé, lors de la deuxième année de formation. (de fin septembre 2019 à décembre 2019).
    Mon école, l’Institut de Travail Social de la ville de Tours, nous donne la possibilité d’effectuer ce stage à l’étranger.
    Deux étudiantes dans la même formation et moi-même ont pour projet de partir à Madagascar pour ce stage.
    J’ai fais plusieurs recherches et j’ai pris connaissance de votre réseau, et de vos actions.

    Je vous contact afin de savoir si vous avez des contact ou des pistes à Madagascar ?
    Je souhaiterai plus particulièrement effectuer mon stage dans un orphelinat, ou village d’enfants, ce qui pourrait être très enrichissant et formateur.

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Bien cordialement,
    Léa Labrousse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.