Le jeu « Un pas en avant »

/ Boite à outils

Inégalité des hommes face à l’accès aux droits humains. Ici aussi : le jeu des marches et si nous étions 100 sur terre

Origine et objectifs

4880728619_ab0ed4a4e2_mCCFD – terres solidaires et autres associations d’ECSI (jeu des OMD, jeu des marches, si nous étions 100 sur terre)

Faire prendre conscience des inégalités face aux droits humains, entre pays du Nord et
pays du Sud, mais aussi au sein d’un même pays ; sensibiliser à l’inégalité des chances
dans la société et, parallèlement, montrer combien certains jeunes (notamment) sont
privilégiés par rapport à la majorité de la population mondiale ; faire comprendre ce
qu’implique parfois l’appartenance à certaines minorités sociales ou ethniques pour une
personne, et les conséquences que cela induit.

Etapes

1. Au hasard, distribuez une carte de rôle à chacun des participants. Demandez-leur de
les conserver et de ne pas les montrer.
2. Invitez-les à lire leur carte de rôle. Laissez-leur 5 à 10 minutes pour se mettre dans la
peau de leur personnage. Incitez-les à faire un effort d’imagination. Pour les aider à
s’approprier le personnage, vous pouvez leur poser les questions suivantes : comment
s’est passée votre enfance ? Comment était votre maison ? Quel métier exerçaient vos
parents ? À quels jeux jouiez-vous ? À quoi ressemble votre vie aujourd’hui ? Que
faites-vous de vos journées ? À quoi ressemble votre mode de vie ? Où vivez-vous ?
Combien gagnez-vous ? Que faites-vous dans vos loisirs ? Qu’est-ce qui vous motive et
qu’est-ce qui vous fait peur au quotidien ?
3. Demandez aux participants de se mettre en ligne au bout de la pièce. Expliquez leur
que vous allez leur énoncer une liste de situations ou d’événements. À chaque fois qu’ils
sont en mesure de répondre « oui » à l’affirmation, ils doivent faire un pas en avant.
Dans le cas contraire, ils restent sur place.
4. Lisez les situations une par une. Marquez une pause entre chacune afin que les
participants puissent éventuellement avancer. Observer leur place par rapport à celle
des autres.
5. Demandez enfin aux participants de prendre note de leur position finale.
Retour en plénière et reprise de l’animation

Réflexions et prolongements

6. Donnez quelques minutes aux participants pour sortir de la peau de leur personnage
(mais sans révéler leur identité fictive aux autres) puis interrogez-les:
– qu’ont-ils ressenti en faisant le pas en avant/en restant sur place ?
– concernant ceux qui avançaient souvent, à quel moment ont-ils constaté que les autres
n’avançaient pas aussi vite qu’eux ?
– certains ont-ils eu le sentiment que leurs droits fondamentaux n’étaient pas respectés
?
7. Demandez aux participants de deviner le rôle joué par les uns et les autres et
demandez-leur quels sont les droits en jeu pour chaque personnage.
8. Allez plus loin : Du point de vue des participants, que reflète cette activité ? Où
chacun se situerait-il, s’il avait joué son propre rôle et où peuvent se situer les
populations qu’ils vont rencontrer ? Qu’est-ce que cela leur apprend de la vie des
populations qu’ils vont rencontrer et de leur propre vie ? Quelle est notre position par
rapport à la majorité de la population mondiale ? Quelles peuvent en être les
conséquences lors d’un séjour dans ces pays ?
Remarques :
– les situations peuvent être différentes en fonction du pays d’appartenance du
personnage imaginé. Il peut être intéressant de demander aux participants de projeter
leur personnage dans leur pays de destination ;
– on peut proposer une réflexion plus poussée sur ce qui pourrait aider les personnages
dans leur accès aux droits fondamentaux (ce qu’ils pourraient faire eux-mêmes / ce que
nous pourrions faire ici, depuis la France).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.