L’île aux Fleurs

/ Boite à outils

Court-métrage historique en éducation au développement brésilien sur les inégalités, la notion de développement et les circuits économiques.

Origine et objectifs

Douze minutes ; c’est le temps durant lequel nous suivons le parcours d’une tomate, depuis sa production dans la plantation de M. Suzuki, jusqu’à son point d’arrivée à la décharge publique de l’île aux Fleurs.

 

Etapes

L’Île aux fleurs (Ilha das Flores) est un court métrage documentaire brésilien réalisé par Jorge Furtado en 1989.

Douze minutes ; c’est le temps durant lequel nous suivons le parcours d’une tomate, depuis sa production dans la plantation de M. Suzuki, jusqu’à son point d’arrivée à la décharge publique de l’île aux Fleurs.

« L’Île aux fleurs, c’est le chaos d’un monde filmé et classé par une sorte de Facteur Cheval du documentaire qui, entre Swift et Luc Moullet, brasserait un bric-à-brac de données platement objectives sur fond d’ironie et de lucidité pessimiste – excusez le pléonasme. Bric-à-brac, voire. Car tout cela aboutit à la décharge publique sise sur l’île aux fleurs, là où les autochtones les plus pauvres fouissent les ordures après les porcs pour y trouver quelque nourriture. Rien à voir avec un pensum tiers-mondiste plein de bons sentiments. La charge est d’autant plus forte qu’elle s’inscrit dans le normal, la vérité, la logique, le cours du monde, décrit avec cet humour qui est, comme chacun sait, la politesse du désespoir. Et la dénonciation est d’autant plus efficace que l’horreur n’est pas dite mais nous saute à la gorge. » – Wikipedia

Pour tous ceux qui ne le connaisse pas… bon film…

Réflexions et prolongements

Après la projection, il est intéressant d’identifier les différents acteurs impliqués dans le circuit économique et d’aborder des réflexions sur la question du développement, des inégalités et du circuit économique.

Le film étant un peu ancien, mais toujours très actuel dans les sujets abordés, nous vous conseillons d’aller plus loin sur la situation de la pauvreté aujourd’hui, au Brésil notamment.

Gapminder est un site formidable, mis à jour régulièrement à partir des données de l’ONU et de la FAO, pour trouver des ressources et des présentations sur les indicateurs de richesse et de développement (indice de pauvreté, IDH, PIB, espérance de vie….). Des enseignants ont également mis en ligne des jeux et présentations sur ce site (en anglais mais avec des versions Word pour pouvoir les traduire).

Plus d’infos sur : http://www.gapminder.org/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.