Tu te places où ? (variante du débat mouvant sur des problématiques interculturelles)

/ Boite à outils

Traduction d'un outil du KIT éducation à la citoyenneté européenne du conseil de l'Europe

Origine et objectifs

Thèmes :

  • le cadre social et politique
  • les points de vue différents
  • la communication interculturelle et le dialogue

Les compétences visées

Les attitudes : l’ouverture d’esprit, la curiosité pour la diversité, la tolérance de l’ambiguïté

Les compétences : la pensée critique, l’écoute active

Les objectifs :

  • Développer la compréhension des participants pour la complexité des relations interculturelles et du dialogue interculturel
  • Favoriser le respect et l’ouverture d’esprit pour des avis et des perspectives différentes
  • Développer la pensée critique des participants et le respect

Animation traduite par ANNA IVANOVA (SVE au lycée agricole d’Albi en 2018) – animation présente sur le KIT intercultural learning (conseil de l’Europe)

Etapes

Préparation :

Préparez les deux affiches – ‘d’accord’ et ‘pas d’accord’ – et les placez au sol aux deux côtés opposés de la salle, donc les participants peuvent former une ligne droite entre ces affiches.

Instructions :

  1. Commencez par une petite introduction en parlant de la complexité de la notion de culture. Demandez aux participants les éléments de la culture, qu’est ce qu’ils en pensent (brainstorming, ≈ 5 min)
  2. Expliquez que l’animateur va lire quelques affirmations concernant les relations entre les cultures et les groupes culturelles différentes pour lesquelles les personnes peuvent être d’accord ou pas
  3. Expliquez, qu’il y a deux avis extrêmes – ‘d’accord’ et ‘pas d’accord’ – et que les participants peuvent se placer sur la ligne imaginaire entre les deux affiches. Ils doivent se placer le plus proche de personnes avec qui ils sont le même point de vue et les plus éloigné possible de personnes avec qui ils ne sont pas d’accord. Ils peuvent discuter UN PEU quand ils sont en train de trouver leur place.
  4. L’animateur lit les affirmations à tour de rôle
  5. Laissez les personnes se placer et lancez la discussion. Demandez aux personnes de deux côtés contraires pourquoi elles se sont placées là. Demandez à la personne au milieu si elle s’est placé là parce qu’elle ne sait pas trop quoi penser sur le sujet ou parce qu’elle n’a pas d’avis prononcé.
  6. Les participants peuvent bouger et changer de place pendant la discussion.
  7. Quand vous avez fini (plusieurs affirmations et placements des participants), rassemblez les participants pour faire un retour sur ces échanges.

Exemples d’affirmations :

  • Les musulmans peuvent s’intégrer en Europe
  • Pour la survie et la réussite d’une société, on doit tout d’abord respecter et suivre les règles communes et après permettre la liberté individuelle
  • Il y a de personnes qui ne veulent pas s’intégrer
  • Certains religions ne respectent pas les droits de l’homme
  • Dans une société, les minorités doivent s’adapter à la majorité
  • Les ressources sont suffisantes, la France (ou les pays européens) peut accueillir des migrants, qui souvent fuient  la guerre
  • Il y a des minorités qui décident de ne pas s’intégrer à une société

Quelques idées de questions à poser pour approfondir l’activité :

  • Comment avez vous pris la décision où vous placer?
  • Comment avez vous ressenti les avis d’autres personnes?
  • Est-ce que vous êtes surpris par la différence des points de vue?
  • Est-ce que c’est important de ne pas toujours être d’accord sur les questions interculturelles?
  • Si vous avez changé votre place pendant la discussion, pourquoi vous l’avez fait?
  • Est-ce que vous pensez qu’il y a un façon correct de répondre sur telles affirmations ou qu’il s’agit d’un avis personnel?
  • Est-ce que c’est possible d’être toujours d’accord sur les questions interculturelles? Pourquoi? Pourquoi pas?
  • Comment peut-on améliorer ces relations interculturelles ?

Réflexions et prolongements

Les astuces pour faciliter l’activité

Pour éviter que plusieurs personnes parlent à même temps, on peut introduire un objet (comme un stylo) – cela sera un microphone imaginaire. Seulement la personne qui a cet objet prend la parole. Ça aidera à l’écoute active de tous les participants.

La personne qui conduit l’activité ne peut pas soutenir un point de vue ou faire les commentaires pendant la discussion. Cependant, elle peut l’exprimer pendant l’évaluation.

Les affirmations présentes ont pour but d’orienter les débats vers des questions liées aux relations interculturelles.

Variantes

On peut ajouter d’autres affirmations. N’hésitez pas à en rajouter dans a rubrique commentaires ci-dessous.

Concepts et ressources utiles sur ce thème et cet outil : https://book.coe.int/eur/en/training-kits-youth/7561-t-kit-4-intercultural-learning-2nd-edition.html

Un commentaire sur “Tu te places où ? (variante du débat mouvant sur des problématiques interculturelles)”

  1. Perrin Bernard

    Je pense que les “affirmations” ne sont pas assez affirmatives pour un tel outils. Trop de réserve comme :
    “Il y a de personnes qui ne veulent pas s’intégrer”. Le “Il y a” permet de toujours se placer coté affirmatif
    Idem avec : “Certains religions”
    Par ailleurs, la 2° phrase semble bien compliquée pour un tel débat.

    Sinon, le principe d’échelle est intéressant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.