Parcours de migrants de La Cimade

/ Boite à outils

Jeu pour les enfants et adultes à la façon d'un jeu de l'oie sur le parcours des migrants

Origine et objectifs

Jeu créé par La Cimade en 2007. La présente édition a été mise à jour et remaniée en 2014. Mise en forme graphique : L’atelier de l’estuaire.

Le parcours représente le parcours d’un migrant qui quitte son pays, qui prend la route pour venir en France, et qui tâche d’y (re)construire sa vie.

– Découvrir la vie quotidienne des migrants
– S’informer et échanger et échanger sur les migrations en France et dans le monde

Fiche de présentation du jeu

Retour d’un test de l’outil réalisé dans le cadre des rencontres du RED

 

Etapes

WP_20160602_16_22_16_ProExtrait site cimade « 

A la façon d’un jeu de l’oie, le jeu Parcours de migrant∙e∙s invite à se lancer dans le parcours d’une personne qui quitte son pays pour venir (re)construire sa vie en France. L’objectif pédagogique de ce jeu est double : que les joueuses et les joueurs prennent conscience des obstacles rencontrés par les personnes étrangères pour vivre dignement en France ; et informer sur les droits des personnes migrantes, tout en déconstruisant certains préjugés relatifs à ces droits.

Après sa création par La Cimade en 1991 (il s’appelait alors le Jeu de l’oie de l’immigration), le jeu a connu de nombreuses modifications. Avec la version réactualisée que nous proposons aujourd’hui, les joueurs et les joueuses ont davantage la possibilité de faire des choix dans leur parcours. Cela permet d’accroitre la dimension ludique du jeu, mais aussi et surtout de montrer que les personnes migrantes sont actrices de leur vie et qu’elles peuvent tisser des liens de solidarité.

Chaque joueuse ou joueur incarne une personne exilée et tente de parvenir à la case « Arrivée » en obtenant le statut le plus favorable. Il y a dix personnages mais on peut ne pas les mettre tous en jeu et un même personnage peut être incarné par une à trois personnes. Ainsi le nombre de participant∙e∙s est variable : de quatre à une vingtaine.

Le jeu requiert de un∙e à trois animatrices/animateurs, dont une personne familière des réalités migratoires et des aspects juridiques, afin d’être en mesure de répondre aux questions que pourront se poser les joueuses et les joueurs (éclairages juridiques, témoignages etc.).

Durée d’une partie : entre 1h30 et 2h30, selon le temps dont on dispose et le mode d’animation, en réservant un temps de mise en commun et de débat à la fin.

Tout public à partir de 13 ans, le jeu Parcours de migrant∙e∙s laisse une grande marge de manœuvre à l’équipe d’animation en fonction du profil des participant∙e∙s, des circonstances matérielles et des objectifs poursuivis.

A noter que pour profiter pleinement du jeu, il est vivement conseillé de prendre contact avec l’équipe Cimade de votre ville / région pour des échanges d’informations, voire une animation conjointe.

Télécharger les éléments du jeu (dossier zip comprenant l’ensemble des fichiers pdf à imprimer, dont le plateau en 4 pièces A4 à coller l’une à l’autre).

Téléchargez le plateau en une seule pièce pour format A3.

Pour les formats plus grands (de A2 à A0) contactez la cimade

A prévoir également : 1 dé, 15 jetons Super atout Réseau-mobilisation et 10 pions représentant les personnages

Alors, on commence une partie ?

Jeu parcours migrant

 

Réflexions et prolongements

WP_20160602_16_22_24_Pro

Test de la première version du jeu lors des rencontres du red

Un commentaire sur “Parcours de migrants de La Cimade”

  1. LOQUET

    Approche ludique réussie permettant d’aborder un sujet complexe et des notions souvent trop mal connues.
    L’accompagnement par les équipes de la Cimade aide à répondre avec justesse et précisions aux questions qui exigent cette rigueur pour asseoir la crédibilité, ainsi que la légitimité auprès des apprenants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.