Le souk aux souvenirs

/ Boite à outils

Commencer la relecture du voyage ou d’une expérience en partant du particulier (un objet que l’on aura précédemment demandé aux participants d’amener pour parler de leur voyage)

Origine et objectifs

Etapes

Il est important en amont d’avoir réalisé un jeu de confiance (type domino impact, la bouteille à la mer…) et d’avoir rédigé ensemble des règles de vie (respect de la parole, ce qui se dit ici n’en sort pas…).
Il s’agit d’une animation difficile car les expériences présentées peuvent être très fortes au niveau émotionnel. Il est important de préciser que chaque participant s’impose ses propres limites dans les échanges. L’animateur doit aussi intervenir quand il estime que les participants se livrent trop ou inviter les participants à sortir de l’activité si les échanges sont trop durs.
Il peut être intéressant d’être deux animateurs (un en retrait dans la conduite des échanges mais disponible en cas de besoin pour accompagner un candidat qui souhaite sortir par exemple).

 

Chaque participant présente son objet et présente au groupe son voyage à travers cet objet.
L’animateur invite chaque participant, à tour de rôle, à raconter son expérience en veillant à ce qu’il n’y ait pas de débat pour que chacun puisse aller jusqu’où il souhaite.
L’animateur peut relancer si il estime qu’il peut être intéressant, à ce stade (car le souk aux souvenir s’inscrit dans une séance de valorisation du retour plus large), d’aller plus loin.
En fonction aussi des objectifs, notamment si on recherche à identifier des compétences acquises, il peut être intéressant de noter, pour l’animateur, les mots et éléments clefs pouvant plus tard servir à identifier ces apprentissages.
Il est important après ces échanges de marquer une pause (30 min) si la valorisation se fait sur une ou deux journées. Les temps de pause (ou le fait d’organiser les activités de valorisation du retour sur plusieurs semaines) aident chaque participant à s’approprier le contenu des échanges, à une prise de conscience, à des constructions mentales indispensables pour faire le tri et relire l’expérience.

Réflexions et prolongements

Le souk aux souvenirs permet une première relecture (par le particulier – l’objet) mais doit être prolongé par d’autres animations et activités utiles pour valoriser l’expérience (identification des changements opérés par l’expérience (bonhomme de mon voyage, le vélo de mon voyage, mon blason après le voyage), identifier les compétences et apprentissages (la grille de compétences), l’édition de cv (activités europass), l’entretien d’embauche….))
Variantes :
Il est possible, en amont du souk, d’utiliser l’arbre d‘Ostende. Il suffit de colorier le bonhomme (parmi les bonhommes de l’arbre) qui correspond le plus à son état de retour du voyage. Après la présentation de l’objet et la présentation du voyage, demander à chacun de présenter le bonhomme choisi dans l’arbre et d’expliquer les raisons du choix. Cela permet d’aller un peu plus loin et d’amorcer les activités suivantes. L’arbre peut être réutilisé en fin de session de valorisation pour prendre conscience des changements induits.

Une autre variante permettant la relecture de l’expérience en annexe :  le coffre aux trésors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.