Les citations de Nicolas Bouvier sur le Voyage

/ Boite à outils

Pour revenir sur son expérience à l'étranger

Origine et objectifs

« L’Usage du monde est un livre de Nicolas Bouvier, avec des illustrations de Thierry Vernet, paru en 1963, à la Librairie Droz.

Cet « ouvrage-culte » de Nicolas Bouvier, tel qu’il a été défini par le magazine Lire1 est à la fois un récit de voyage et une invitation à l’émerveillement au gré des flâneries de l’auteur. Dans ce livre se retrouvent déjà les principaux thèmes qui reviendront dans les œuvres suivantes (Chronique japonaise, Le poisson-scorpion ou encore le Journal d’Aran et d’autres lieux) : le voyage comme invitation au décentrement, à se rendre disponible et ouvert au monde extérieur, à en grappiller « les miettes », selon l’expression de Bouvier et à se laisser remodeler par lui.

Pour l’essayiste Mona Chollet, Nicolas Bouvier fait preuve dans ce « livre mythique », d’une « érudition stupéfiante pour un jeune homme de vingt-cinq ans » et « ne sépare jamais le sublime du trivial, le poétique du pragmatique, la vie intellectuelle de la vie tout court »2.

En 2006 est parue aux éditions L’Âge d’Homme, sous le titre Peindre, écrire chemin faisant, la correspondance que Thierry Vernet envoya quotidiennement à sa famille tout au long de ce voyage. » WIKIPEDIA

Etapes

Le livre de Nicolas Bouvier est riche en citations sur le voyage d’une manière générale.

Vous trouverez ici quelques extraits qui permettent au moment du retour d’une mobilité internationale de revenir sur son expérience et d’échanger sur le sens à donner à son voyage.

Extraits de quelques citations (version complète à télécharger en pièce jointe) :

  • Un voyage se passe de motif. Il ne tarde pas de prouver qu’il se suffit à lui même
  • Fainéanter dans un monde neuf est la plus absorbante des occupations.
  • La mobilité sociale du voyageur lui rend l’objectivité plus facile.
  • Ces excursions hors de notre banlieue nous permettaient, pour la première fois, de porter un jugement serein sur ce milieu dont il fallait s’éloigner pour distinguer les contours.
  • Au retour […]. En poussant la porte nous retouchons terre.
  • La vertu d’un voyage, c’est de purger la vie avant de la remplir…

Proposer lors d’une session retour à chaque participant par exemple de choisir une ou deux citations qui exprime le mieux pour elle/lui ce qu’elle/il a vécu et le sens à donner à son expérience

Réflexions et prolongements

Ce temps peut remplacer une activité de type photolangage et être complémentaire d’outils comme le souk aux souvenirs ou le bonhomme de mon voyage dans une session plus large de retour et de valorisation de l’expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.